REJOIGNEZ-NOUS

 

AIDONS recherche bénévoles jeunes et moins jeunes pour missions en France et au Maghreb

 

                    contact@aidons.eu

 

 

 

 

 

Edito de novembre

                    Le colonialisme, cette plaie.

I HAVE A DREAM

Le rêve de voir revenir en Algérie les « français d’Algérie » et leurs enfants, les « supplétifs » rapatriés d’Algérie et leurs descendants pour y vivre retraités ou actifs

Le rêve de populations algérienne et française voyageant librement entre les deux pays sans visa et sans entrave

Le rêve de voir s’installer et se généraliser progressivement dans les établissements scolaires publics et privés l’enseignement du français en Algérie et l’enseignement de l’arabe et du tamazight en France

Le rêve d’un développement économique et culturel entre la France et l’Algérie respectant la souveraineté et l’intérêt respectifs des deux pays, prélude à une coopération approfondie dans ces domaines entre l’Europe et le Maghreb, et son prolongement méridional, l'Afrique, dont la Méditerranée est le pont naturel.

Si lors de son prochain déplacement en Algérie Emmanuel Macron réitère sa position sur le colonialisme en précisant les atrocités qu'il a causées aux populations indigènes, alors « we will make « 

THE DREAM COME TRUE

Colloque sur la relation France-Algérie. 25 octobre 2017

Compte rendu

Edito

LE MAGHREB DANS LE MONDE

LE MAGHREB DANS LE MONDE

Le monde est en crise : politique, économique, environnementale.

Les experts s’accordent à dire que la solution à cette crise passe par le développement économique des zones touchés par les divers fléaux. S’il y a bien une zone géographique touchée par cette malédiction, c’est bien l’Afrique. C’est d’ailleurs l’avis de tous les experts, investisseurs et responsables politiques, économiques et scientifiques.

Comment faire pour que ce continent accède au développement qui lui permette de retrouver paix et sécurité ?

D’abord éviter, comme on a essayé de le faire pour instaurer la démocratie au Moyen Orient, le développement imposé. Laisser faire les africains eux-mêmes et leur apporter finances, appuis et conseils : les africains sont aujourd’hui aptes à comprendre, à maitriser et à utiliser les connaissances et les technologies de notre temps. Les investisseurs africains, certes peu nombreux aujourd’hui, sont prêts à prendre des risques pour peu que les lois et règlements de leurs pays leur assurent la liberté d’entreprendre.

Dans ce « chantier » à venir, le Maghreb peut être un pont entre l’Europe, les pays arabes et l’Afrique pour construire l’avenir de leur continent. Dans un premier temps, les pays du Maghreb doivent construire, sans calcul égoïste, une entité homogène dotée de moyens de développent complémentarités :

Les principaux domaines auxquels ces pays doivent s’attaquer sont la circulation des capitaux, des marchandises et des personnes, les lois sur les banques, la fiscalité, le droit du travail…, la construction d’infrastructures et de systèmes communs : défense et sécurité, transport, formation, financement des activités.

 

Cet ensemble en constitution ou suffisamment constitué pourra bâtir avec ses voisins africains une entité d’intérêt commun coopérant dans les domaines sécuritaire, universitaire, bancaire, économique, social, environnemental…

LES COLLOQUES FRANCE-ALGÉRIE

"La Relation France-Algérie"

 

CYCLE DE COLLOQUES France-Algérie

 

Une fois la phase historique particulièrement douloureuse de la colonisation dépassée, les relations entre l’Algérie et la France ont été caractérisées par des évolutions contrastées. Notamment en raison des luttes conduites dans chaque pays par divers acteurs politiques et sociaux articulés autour d’enjeux de mémoire, principalement.

 

Au final, en termes de politiques officielles définissant les relations entre les deux pays, si, du côté algérien, la posture demeure relativement constante, en France elle évolue de manière plus ou moins significative en fonction de certaines positions politiques des pouvoirs en place.

 

Or, d’une manière ou d’une autre, les fluctuations affectant les relations algéro-françaises influent directement sur la vie de la communauté de chacun des deux pays vivant dans l’autre et ce, dans les domaines les plus divers qui en caractérisent les activités.

 

Afin d’améliorer l’état des relations entre la France et l’Algérie, des personnalités et organisations issues des sociétés civiles des deux pays agissent depuis longtemps sans ménager leurs efforts. Et c’est dans la droite ligne de ces actions que le cycle de colloques qui traite de la relation France-Algérie dans les domaines politique, économique, de l’éducation/culture, de la société civile est lancé entre février et novembre 2017.

 

Organisé par un collectif d’associations issues de la société civile œuvrant en France, ayant toujours milité pour un rapprochement entre les deux pays, et parrainé par la Mairie de Paris, ce cycle de colloques verra l’intervention de personnalités algériennes et françaises connaissant de près la vie politique, économique et sociale des deux pays, en raison de leur expérience notable dans les domaines concernés. Et toutes animées du même esprit de coopération visant à établir des logiques allant dans le sens du renforcement durable des intérêts mutuels des deux pays.

Les travaux du colloque permettront aux participants de débattre sereinement de tous les thèmes abordés.

  

Les associations organisatrices

 

Coup de soleilhttp://coupdesoleil.net/

FFA (Forum France-Algérie), http://www.forumfrancealgerie.org/

AIDONS (Association Internationale pour le Développement des Opportunités Nord-Sud), www.aidons.eu

AFA (Association France Algérie), http://www.asso-france-algerie.fr/

Touiza Solidarité Ile de France, http://www.touiza-solidarite.org/ 

 2ième Colloque sur  "La Relation France-Algérie"                         Le 17/05/2017   L'aspect économique

Le futur ambassadeur de France en Algérie

donne le ton: «Il faut passer à l’étape

supérieure»

 

«Nous constatons qu’entre la France et l’Algérie se développent des discours généraux, voire creux. Il

faut maintenant passer à une étape supérieure, à une période de projets concrets.»

C’est ce qu’a déclaré, mercredi à Paris, Xavier Driencourt, futur ambassadeur de France en Algérie lors d’une rencontre intitulée "La relation France-Algérie : hier, aujourd’hui, demain" ; organisée par des

associations franco-algériennes, rapporte l’Aps.

L’ambassadeur français, qui rejoindra dans un mois son poste a, en substance, souligné qu’ «avec le nouveau président français, Emmanuel Macron, et son Premier ministre, Edouard Philippe, nous allons vivre une période passionnante et exceptionnelle.»

Driencourt a surtout insisté sur le fait qu’il faudra, entre les deux pays, faire avancer des projets

concrets et précis, après les avoir identifiés et définis, suggérant de construire ce partenariat dans un cadre plus large qui engloberait les trois pays du Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc) avec les trois autres pays du Nord (France, Italie et Espagne).

Dans ce sens, il a appelé les binationaux à jouer un rôle important dans le raffermissement des liens entre la France et l’Algérie en intégrant des projets dans les divers domaines et faire un travail utile pour les deux pays» explique-t-il.

Il est à rappeler que Xavier Driencourt, qui se définit résolument comme ‘’l’ami de l’Algérie’’, a déjà occupé le poste d’ambassadeur à Alger durant la période 2008-2012,  à l’issue de laquelle il a laissé une forte impression.

1er Colloque sur  "La Relation France-Algérie"                            Le 21/2/2017   L'aspect politique

 

 

 

A LA UNE

Edito : Orienter l'aide aux associations vers la création de mini centres de formation

L'urgence dans les pays en développement qui souffrent du chômage est à la création d'emplois et de très petites entreprises (TPE)

 

Les associations du Nord qui travaillent dans ces pays seraient inspirées de favoriser des actions de formation de formateurs à même de démultiplier les efforts d'insertion économique notamment des jeunes.

 

Les bailleurs de fonds sont également devraient orienter leur aide vers les associations dont l'objectif, et les résultats obtenus, si elles ont déjà réalisé des actions, sont en ligne avec la formation des formateurs.

 

On voit de nombreuses actions menées dans les pays en développement s'articuler autour d'une aide 'one shot' notamment la fourniture d'aliments, de vêtements, etc.

 

Cela ne suffit pas! Agissons pour que les populations aidées disposent de pratiques et d'outils qui leur permettent de subvenir par leur travail à la réalisation de leurs besoins.

 

ACTIONS AU MAGHREB

  • Programme d'aide à la création d'entreprise en Tunisie

Suite...

  • Centre de formation aux TIC en Tunisie et au Maroc.

En savoir plus...

  • Envoi d'ordinateurs en Tunisie.

Suite...

ACTIONS EN FRANCE

  • Exposition/vente d’ordinateurs restaurés par une société employant des jeunes en insertion professionnelle.

Suite...

  • Centre de formation à la création d'entreprise pour les jeunes du département des Yvelines.

Suite...


Le coin des créateurs

Vous souhaitez créer votre entreprise mais vous êtes à court d'idées? Rendez-vous ici!

2017

Jeudi 16 novembre                  2017

18 h à 19 h

 

INFORMATION SUR L'ACCOMPAGNEMENT

A LA CREATION D'ENTREPRISE

 

Sur inscription, par mail : contact@aidons.eu

 

 

25 octobre 2017

A 18h 30 à la mairie de Paris

Auditorium, hôtel de Ville

Paris 4ème

 

Relation

   France Algérie

 

27 septembre 2017

   Algérie en Mouvement! 

   du 27 au 30 septembre

 

Mercredi 27 septembre         18h30 - 22h

   à la Mairie du 2ème      arrondismt de Paris

17 mai 2017

A 18h 30 au CNAM

292, rue St Martin  Paris 3ème

 

Relation

   France Algérie

 

 

21 février 2017

A 18h 30 à la mairie du 3ème arrondissement de Paris

Relation

   France Algérie

 

 

18 et 19 février 2017

Hotel de Ville de Paris

 

 

2016

15 juin 2016

Le 15 juin 2016, AIDONS a déposé une demande de financement d'un projet en Algérie, dans le cadre du Paris Label Codéveloppement 2016.

 Le projet consiste en la création d'une maison de la jeune entreprise à Alger.

Notre projet n'a pas été retenu parce que l'association n'est pas domiciliée à Paris.

Ce sera chose faite pour 2017.

6 juin 2016

Le 6 juin 2016, AIDONS a déposé une demande de financement d'un projet en Algérie, dans le cadre du PRA/OSIM du Forim.

Le projet consiste en la création d'un centre d'accompagnement et de formation de porteurs de projet en Algérie.     Notre projet n'a pas été retenu. Nous attendons des explications.

18 mars 2016

 

Conférence sur le "Codéveloppement France-Maghreb" 

Salle SRV,

24 avenue Paul Raoult

Les Mureaux 

de 17 à 19h

 

En savoir plus >>

ACTUALITES

6 juin 2016