Edito : L'accueil et la formation des migrants, urgence et long terme. 

L’immigration des populations africaines d’abord puis du proche et moyen Orient, qui depuis de nombreuses années cherchent à fuir des conditions de vie difficiles, constitue un enjeu politique important en Europe.

 

Les évènements dramatiques de ces derniers mois en Méditerranée, mis en scène par les médias du monde entier, nous interpellent sur les réponses immédiates et à plus long terme à apporter à ces phénomènes migratoires.

 

Face à l’arrivée massive de ces populations, l’Europe a montré, une fois encore, ses hésitations et ses contradictions en ne parvenant pas à proposer une politique d’accueil faisant l’unanimité des pays membres. Les pays de l’Europe de l’est refusant le principe des quotas.

 

Si aujourd’hui, l’organisation de l’accueil et la répartition des migrants sur le territoire européen est la première des priorités, il est également indispensable de commencer à réfléchir à une politique sur le long terme pour faciliter l’intégration des migrants et pour créer les conditions d’une vie meilleure dans leurs pays d’origine.

 

Une des missions de l’Europe sera de permettre à ces migrants de se former, d’apprendre la langue du pays d’accueil et d’acquérir des compétences valorisables pour prendre part rapidement à la vie économique de chaque pays.

 

Ces activités de soutiens sont proposées par le monde associatif, il s’agit maintenant de leur donner les moyens de financer ces actions et de renforcer les dispositifs d’accompagnement destinés aux migrants et aux réfugiés. On pourrait ainsi imaginer des centres de formation proposant des cours de langues, un renforcement de l’employabilité, un accompagnement vers la création d’entreprise…

 

Par ailleurs, il semble indispensable de permettre aux migrants de conserver un lien avec le pays qu’ils ont quitté. Il faudra donc donner à la diaspora, une fois installée, les moyens de s’organiser pour exercer un rôle influent sur la destinée de leur pays.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Islem Boussetta (lundi, 04 juillet 2016 19:08)

    Bonjour,
    Je souhaite créer un projet en Tunisie dans le cadre d'un retour définitif sans beaucoup de risque.
    Je suis développeur web et j'ai 2 masters en informatique. Je vais bientôt commencer l'étudie qualitative et quantitative de mon idée pour avoir plus de visibilité sur le marché.
    Je vous contact pour savoir ce que vous proposez comme aide pour ceux qui veulent se lancer dans cette nouvelle expérience.

    Cordialement,

2017

Jeudi 16 novembre                  2017

18 h à 19 h

 

INFORMATION SUR L'ACCOMPAGNEMENT

A LA CREATION D'ENTREPRISE

 

Sur inscription, par mail : contact@aidons.eu

 

 

25 octobre 2017

A 18h 30 à la mairie de Paris

Auditorium, hôtel de Ville

Paris 4ème

 

Relation

   France Algérie

 

27 septembre 2017

   Algérie en Mouvement! 

   du 27 au 30 septembre

 

Mercredi 27 septembre         18h30 - 22h

   à la Mairie du 2ème      arrondismt de Paris

17 mai 2017

A 18h 30 au CNAM

292, rue St Martin  Paris 3ème

 

Relation

   France Algérie

 

 

21 février 2017

A 18h 30 à la mairie du 3ème arrondissement de Paris

Relation

   France Algérie

 

 

18 et 19 février 2017

Hotel de Ville de Paris

 

 

2016

15 juin 2016

Le 15 juin 2016, AIDONS a déposé une demande de financement d'un projet en Algérie, dans le cadre du Paris Label Codéveloppement 2016.

 Le projet consiste en la création d'une maison de la jeune entreprise à Alger.

Notre projet n'a pas été retenu parce que l'association n'est pas domiciliée à Paris.

Ce sera chose faite pour 2017.

6 juin 2016

Le 6 juin 2016, AIDONS a déposé une demande de financement d'un projet en Algérie, dans le cadre du PRA/OSIM du Forim.

Le projet consiste en la création d'un centre d'accompagnement et de formation de porteurs de projet en Algérie.     Notre projet n'a pas été retenu. Nous attendons des explications.

18 mars 2016

 

Conférence sur le "Codéveloppement France-Maghreb" 

Salle SRV,

24 avenue Paul Raoult

Les Mureaux 

de 17 à 19h

 

En savoir plus >>

ACTUALITES

6 juin 2016