Edito: l'associatif, à quand le renouveau ?

Le monde associatif vit une phase difficile de son histoire. La baisse des vocations et le tarissement des aides et subventions régulièrement rapportés par les médias ou constatés par les responsables d’associations en sont la preuve.

 

La crise économique mondiale qui sévit depuis plus de 5 ans a entrainé des difficultés de fonctionnement de milliers d’associations notamment celles qui travaillent dans l’aide au développement dans les pays défavorisés : le nombre de bénévoles a chuté drastiquement, les dons se raréfient et les budgets sont de plus en plus serrés.

 

Les appels à projet lancés par les bailleurs publics et privés habituels, jadis nombreux, diversifiés et aux dotations relativement importantes sont aujourd’hui plus rares. Les règles d’utilisation des subventions associés sont plus restrictives et les contrôle de ces subventions plus tatillons. La recherche de financement menée par les associations est devenue une préoccupation permanente ; elle est devenue une activité de plus en plus chronophage nécessitant parfois un salarié à temps plein. L’offre de prestation pour la recherche de financement a « explosé » depuis quelques années. Des bureaux spécialisés dans cette activité se sont multipliés et ces derniers tarifent parfois chèrement leurs interventions.

 

Face à cette nouvelle donne, de nombreuses associations réduisent leurs activités aussi bien sur le plan géographique que sur le plan du champ d’action.  Les conditions dans lesquelles elles interviennent deviennent difficiles : restriction sur les voyages pour rencontrer les partenaires à l’étranger et sur les achats de moyens et outils de travail, allongement des délais de réalisation…

 

L’espoir mis dans des solutions alternatives de financement comme le financement participatif tarde à se traduire par des résultats tangibles. Il devient alors de plus en plus difficile pour les associations de réaliser des projets innovants si elles ne disposent pas déjà d’une solide base de soutien.

 

Dans le même temps, les pouvoirs publics se reposent de plus en plus sur le secteur associatif pour assurer des missions d’intérêt général (dans le domaine du logement, de l’insertion, de l’aide aux personnes en extrême précarité, voire même du développement économique…). En cette période de rigueur ou d’austérité, on peut comprendre que le secteur associatif ne soit pas une priorité, cependant il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un des plus gros employeurs de France et que son action est indispensable au bon fonctionnement de notre société. Aussi, il serait peut-être temps de réfléchir à des nouveaux modes de financement afin de permettre aux associations de rester les fers de lance de l’innovation sociale qu’elles ont toujours été. 



Écrire commentaire

Commentaires : 0

2017

Jeudi 16 novembre                  2017

18 h à 19 h

 

INFORMATION SUR L'ACCOMPAGNEMENT

A LA CREATION D'ENTREPRISE

 

Sur inscription, par mail : contact@aidons.eu

 

 

25 octobre 2017

A 18h 30 à la mairie de Paris

Auditorium, hôtel de Ville

Paris 4ème

 

Relation

   France Algérie

 

27 septembre 2017

   Algérie en Mouvement! 

   du 27 au 30 septembre

 

Mercredi 27 septembre         18h30 - 22h

   à la Mairie du 2ème      arrondismt de Paris

17 mai 2017

A 18h 30 au CNAM

292, rue St Martin  Paris 3ème

 

Relation

   France Algérie

 

 

21 février 2017

A 18h 30 à la mairie du 3ème arrondissement de Paris

Relation

   France Algérie

 

 

18 et 19 février 2017

Hotel de Ville de Paris

 

 

2016

15 juin 2016

Le 15 juin 2016, AIDONS a déposé une demande de financement d'un projet en Algérie, dans le cadre du Paris Label Codéveloppement 2016.

 Le projet consiste en la création d'une maison de la jeune entreprise à Alger.

Notre projet n'a pas été retenu parce que l'association n'est pas domiciliée à Paris.

Ce sera chose faite pour 2017.

6 juin 2016

Le 6 juin 2016, AIDONS a déposé une demande de financement d'un projet en Algérie, dans le cadre du PRA/OSIM du Forim.

Le projet consiste en la création d'un centre d'accompagnement et de formation de porteurs de projet en Algérie.     Notre projet n'a pas été retenu. Nous attendons des explications.

18 mars 2016

 

Conférence sur le "Codéveloppement France-Maghreb" 

Salle SRV,

24 avenue Paul Raoult

Les Mureaux 

de 17 à 19h

 

En savoir plus >>

ACTUALITES

6 juin 2016