AIDONS aux premières assises de la finance participative

Le 30 septembre dernier, AIDONS s’est rendu au Ministère de l’économie et des finances en vue de participer aux premières assises françaises de la finance participative. Inaugurée par Fleur Pellerin, Ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’économie numérique, ces assises ont été l’occasion de faire un point sur le développement des plateformes de financement participatif (ou crowdfunding) en France. 

Tout au long de la journée, de nombreux intervenants sont venus témoigner de leur expérience de ce nouvel outil de financement de projets artistiques ou entrepreneuriaux. Se sont ainsi succédés à la tribune les créateurs des plus grandes plateformes françaises (Ulule, My Major Company, Kiss Kiss Bank Bank), des avocats d’affaire spécialisés dans ces questions, des entrepreneurs, des banquiers travaillant auprès d’organismes bancaires classiques, des business angels, des journalistes ou encore des fonctionnaires travaillant au sein de l’Autorité des Marchés Financiers.

 

Il est ainsi apparu que le financement participatif était un marché à fort potentiel de développement ainsi qu’un outil permettant aux acteurs sachant communiquer de lever rapidement des fonds pouvant servir de fonds propre au moment d’aller convaincre des banquiers traditionnels. 

Cependant, si les plateformes internet de financement participatif peuvent se targuer d’avoir des taux de remboursement plus élevés que les établissements bancaires classiques, et si près de 60% des projets qui sont présentés sur les plateformes atteignent leurs objectifs de financement, il faut se rendre compte que bien souvent, les premiers contributeurs sont les proches du porteurs de projet.

 

Aussi si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure des financements participatifs assurez-vous de savoir communiquer autour de votre projet et de convaincre vos proches afin d’en faire les premiers ambassadeurs.

 

Sachez par ailleurs que bénéficier d’un apport via ces plateformes n’empêche pas du tout de travailler avec des business angels ou avec le système bancaire traditionnel. Les banques détestant le risque, plus vous apporterez de fonds propres, plus elles seront disposées à vous aider.

 

L’équipe AIDONS souhaitant apporter le plus large panel d’outils possible aux porteurs de projet bénéficiant de son accompagnement, nous allons donc continuer à entretenir des relations avec les acteurs de la finance participative pour proposer aux porteurs de projet qui en auront fait le choix la possibilité d’avoir recours aux ressources financières et à la visibilité disponibles sur ces nouvelles plateformes. 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Latoyia Didonato (dimanche, 05 février 2017 16:36)


    I'd like to find out more? I'd want to find out some additional information.

  • #2

    Jesenia Thorp (lundi, 06 février 2017 10:36)


    It is the best time to make some plans for the future and it's time to be happy. I have read this post and if I could I wish to suggest you few interesting things or suggestions. Perhaps you can write next articles referring to this article. I want to read more things about it!

2017

Jeudi 16 novembre                  2017

18 h à 19 h

 

INFORMATION SUR L'ACCOMPAGNEMENT

A LA CREATION D'ENTREPRISE

 

Sur inscription, par mail : contact@aidons.eu

 

 

25 octobre 2017

A 18h 30 à la mairie de Paris

Auditorium, hôtel de Ville

Paris 4ème

 

Relation

   France Algérie

 

27 septembre 2017

   Algérie en Mouvement! 

   du 27 au 30 septembre

 

Mercredi 27 septembre         18h30 - 22h

   à la Mairie du 2ème      arrondismt de Paris

17 mai 2017

A 18h 30 au CNAM

292, rue St Martin  Paris 3ème

 

Relation

   France Algérie

 

 

21 février 2017

A 18h 30 à la mairie du 3ème arrondissement de Paris

Relation

   France Algérie

 

 

18 et 19 février 2017

Hotel de Ville de Paris

 

 

2016

15 juin 2016

Le 15 juin 2016, AIDONS a déposé une demande de financement d'un projet en Algérie, dans le cadre du Paris Label Codéveloppement 2016.

 Le projet consiste en la création d'une maison de la jeune entreprise à Alger.

Notre projet n'a pas été retenu parce que l'association n'est pas domiciliée à Paris.

Ce sera chose faite pour 2017.

6 juin 2016

Le 6 juin 2016, AIDONS a déposé une demande de financement d'un projet en Algérie, dans le cadre du PRA/OSIM du Forim.

Le projet consiste en la création d'un centre d'accompagnement et de formation de porteurs de projet en Algérie.     Notre projet n'a pas été retenu. Nous attendons des explications.

18 mars 2016

 

Conférence sur le "Codéveloppement France-Maghreb" 

Salle SRV,

24 avenue Paul Raoult

Les Mureaux 

de 17 à 19h

 

En savoir plus >>

ACTUALITES

6 juin 2016